04 42 93 69 06

D56C - 13790 ROUSSET

contact@chateaudelabegude.com

Slider

Présentation du Vignoble

Le vignoble du Château de la Bégude se situe au pied de la Sainte-Victoire, immortalisée par Paul Cézanne, à environ 16km à l’Est d’Aix-en-Provence, sur les côteaux ensoleillés de la commune de Rousset.  Le vignoble s’étend sur une trentaine d’hectares avec un rendement moyen de 30 à 45 hl  par hectare selon les années.

Nos particularités sont nos vielles vignes à 60%, plantées en coteaux plein sud, et nos vendanges manuelles pour les Rouges, vinifiés selon une méthode inspirée d’un procédé de vinification bourguignon.

Une histoire de famille

Vieille demeure des Templiers bâtie au 13ème siècle, puis Relais de Poste sous Louis XIV et ancienne résidence des Parlementaires d’Aix-en-Provence au 19ème siècle, le Château de la Bégude fut acheté par l’arrière-arrière-grand-père de la famille, Marius Rey, en 1896, lequel avait choisi ce domaine pour la belle exposition de ses terres et ses excellentes caves.

C’est ainsi que le vignoble vit le jour.

Marius Rey, natif du village de Rousset, fut d’abord négociant en vins en Catalogne. Puis, avec d’autres viticulteurs de Rousset, il co-créa en 1919 la cave coopérative du village.

Le domaine eut alors pendant des années, outre la viticulture, une activité agricole polyculturale (céréalière, arboricole) agrémentée d’élevages (équin, ovin et porcin). De micro-vinifications avaient lieu au domaine mais la majorité de la récolte était portée à la cave coopérative.

Hélène Rey, la fille de Marius, fut la première vigneronne de la famille. Elle épousa Charles Sabatier, peintre provençal contemporain de Paul Cézanne, dont le Château abrite encore quelques-unes de ses toiles.

Leur fille, Mireille Sabatier épouse Lefebvre, perpétua également la tradition en gérant le domaine des années 1930 à la fin des années 1960, en parallèle de ses activités artistiques, puisqu’elle était également cantatrice (Opéras de Monte-Carlo, Paris et Marseille).

Le Château de la Bégude recentra alors son activité exclusivement sur la viticulture au début des années 1970, en abandonnant ainsi ses autres activités agricoles…

Son fils, Jacques, alors professeur agrégé d’anglais, reprit le domaine en 1974, aidé de son épouse Anny. Souhaitant pouvoir intégralement vinifier au domaine, il entama de gros travaux de cuverie dans la partie la plus ancienne du Château et sortit de la cave coopérative de Rousset. Le Château de la Bégude devint alors un domaine indépendant où le vigneron intervenait dès le stade de la plantation de la vigne jusqu’à la commercialisation des vins.

C’est aujourd’hui Didier, leur fils, qui a repris la gestion du domaine en amenant sa vision de la viticulture et de la vinification en agriculture biologique. Après avoir passé toute son enfance au domaine, puis assisté son père dans les travaux viti-vinicoles entre 1993 et 2003 (outre une parenthèse parisienne d’une dizaine d’années à exercer en tant qu’avocat), Didier comprit qu’il était finalement “plus rural que citadin” et quitta le Barreau en 2015 afin de reprendre des études viti-vinicoles au Centre de Formation Professionnelle de Valabre, au sein duquel il obtint son B.P.R.E.A. (Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole) en 2016.

Le domaine se transmet donc depuis cinq générations où la continuité du savoir-faire familial est assurée, ainsi que le développement des procédés viti-vinicoles propres à l’agriculture biologique.

Terroir

Le vignoble est situé en côteaux, entre 250 et 300 mètres d’altitude, entouré au Nord par la Montagne Sainte-Victoire (1100 m) et au Sud-Est- par les Monts Auréliens (600 m). Le Massif de l’Etoile et la Chaîne de la Sainte-Baume au Sud, font écran à l’air marin venant de la Méditerranée.

Grâce à un microclimat (continental sec et froid) et à un terroir privilégié (sol argilo-calcaire constitué de marnes rouges), les raisins du vignoble arrivent à maturité dans un épanouissement sain et généreux. L’encépagement est composé de Grenache, Cinsault, Carignan, Mourvèdre, Syrah, Cabernet-Sauvignon, Merlot, Rolle-Vermentino et Ugni-Blanc.

L'agriculture biologique

En conversion biologique dès 2010, les vins du Château de la Bégude ont obtenu la certification biologique en 2013.

En viticulture, cela implique non seulement l’absence totale de produits chimiques de synthèse mais également la préservation d’un sol vivant. Les engrais et amendements sont organiques (fumure de mouton, fientes de volailles, vinasses de betteraves, cendres végétales, par exemple) et non chimiques afin de préserver le sous-sol, le sol et la vigne.

En vinification, cela implique une présence minime de sulfites (SO2), mais une présence tout de même, dans un souci de garde, en particulier pour les vins Rouges.

Les parcelles du vignoble sont majoritairement entourées d’une barrière naturelle protectrice (forêts, arbres, haies, bosquets) favorisant les habitats des insectes auxiliaires, utiles dans la lutte contre les ravageurs.

La récolte

Les vins Rouges sont issus de vendanges exclusivement manuelles, à partir de vieilles vignes taillées en gobelets, et dont la plus vieille parcelle a été plantée en 1954.

Les vins Blancs et Rosés sont issus de vendanges nocturnes où les raisins sont égrappés, pressurés et vinifiés à basse température.  L’âge des vignes s’étend de 4 et 50 ans.

Le vendanges nocturnes permettent de préserver les arômes, la fraîcheur, et limiter l’oxydation.

La vinification

Les vins Rouges ont pour singularité d’être vinifiés en grappes entières puis élevés dans de vieilles barriques de chêne (220 litres) , de demi-muids (600 litres) ou de foudres (à partir de 2000 litres). Leur vinification s’opère par le remontage (pompage du moût par le bas de la cuve puis remonté par le dessus de celle-ci) afin d’homogénéiser les cépages, favoriser la fermentation, et maintenir le chapeau de marc humide, ainsi qu’une macération pendant six jours.

Les vins Rouges de la cuvée “Château” sont élevés pendant environ 15 mois dans de vieux foudres de chêne merrain.
Le vin Rouge de la cuvée “Rey” est élevé pendant environ 15 mois dans de vieux demi-muids.

Le vin Blanc “Château” est élevé en cuve inox.
Le vin Blanc “Pomonia” a été vinifié en vieux foudres de chêne pendant environ 8 mois.

Les vins Rosé sont élevés en Cuves béton ou inox. Filtration modérée.

L'équipe

Didier Lefebvre, Vigneron / propriétaire récoltant et gérant de l’exploitation
Jacques Lefebvre, Propriétaire récoltant

X